lundi 11 juin 2012

Pensée magique

Peter Pan pour voler dans les cieux avait besoin de se souvenir d'heureux moments passés, de sa pensée magique ... 

Se souvenir des belles choses : je crois que tout le monde en réalité en a besoin ... non seulement pour se sentir mieux, car on s'accroche au bonheur, celui qu'on a déjà pu caresser, mais aussi parce que c'est toujours agréable de se remémorer tout simplement ces bonnes choses . D'ailleurs, c'est ce que nous faisons quand nous sommes tristes, n'est ce pas :) je mentirais si je disais que c'était uniquement dans cet état d'âme que nous nous accrochons au bonheur. Quand on est seul chez soi, ou qu'on vient de vivre un moment marquant aussi, on s'attache à ces détails du passé ou du présent qui aident à remonter la pente. Pensée magique qui subsisterait dans le subconscient de tout un chacun, bien enfouie, prête à refaire surface à tout moment, dès qu'on en ressent le besoin, sans doute une des solutions pour ne pas être angoissé face à l'inconnu, indispensable au développement personnel. 


Ce matin, en me réveillant, tout en buvant mon petit café, mon esprit s'est égaré dans un de ces merveilleux souvenirs. Je me suis souvenue d'une époque . 
J'étais toute petite (environ 3 ou 4 ans) et nous allions, ma grand-mère et moi, dans une petite boutique de chaussures dans le village où nous résidions, à chaque fois que j'avais besoin d'une paire de chaussures neuve. Comme si c'était l'évidence même que je dénicherai à cet endroit exactement la paire de mes rêves. Voyez, c'est un peu comme dans les films fantastiques, par exemple "le merveilleux magasin de Monsieur Magorius". 
Vous arrivez dans cette petite boutique tout en bois par un vieil escalier de bois vétuste. Boutique semblable à une vieille dame que l'on vient visiter, dont la couleur est légèrement passée par le temps, la lumière transperce l'unique fenêtre, pas comme dans les magasins actuels qui nous inondent de leurs stroboscopes en vitrine et autres pampilles, les odeurs de cuir tanné émanant de la pièce (je peux encore imaginer ces odeurs dans mon esprit tellement elles m'ont marquée), la petite vendeuse âgée et courbée, semblable à sa boutique, fatiguée mais bienheureuse qui nous accueillait arborant un joli sourire, et qui allait nous dénicher LA paire de chaussures ! Ce magasin me rappelle vaguement la boutique de baguettes magiques tenue par Monsieur Olivander dans Harry Potter. Fermez les yeux et laissez-vous aller à vos rêveries... 

Que c'est bon de rêver ! 

Aucun commentaire:

Laisse ton adresse mail pour recevoir en exclu mes actualités